Share with :

  • Facebook
  • Twitter
  • Digg
  • Digg

ILAB - History of the International League of Antiquarian Booksellers

Le Prix Triennal de Bibliographie fonde par La Ligue Internationale de la Librairie Ancienne


By Georges A. Deny


Dans le monde du livre ancien et de la recherche bibliographique, deux personnages sont, jours après jours, confrontes à des problèmes de recherche, d'identification et d'évaluation d'oeuvres anciennes, précieuses ou non: Le Conservateur de bibliothèque et le libraire antiquaire.

Le second, tout particulièrement, car de sa science et de ses connaissances dépendent son commerce et sa réputation.

Chaque jour il se trouve devant des problèmes d'identification qui ne peuvent plus se résoudre selon les méthodes empiriques et improvisées, souvent particulièrement affectionnées par nos prédécesseurs, du XIXe' siècle. II faut dire qu'à cette époque nous assistions aux débuts de la bibliographie, et que tout était à faire.

Aussi, depuis les Brunet, Quérard, Jacob, Cohen, Vicaire, Hain et bien d'autres, chaque nouveau chercheur a apporté sa contribution è la science bibliographique, générale ou spécialisée, mais malgré tous les apports, toutes ces oeuvres de valeur qui furent apportées aux cours des ans, nous nous trouvons toujours, recherchant un reseignement introuvable, introuvable pour une raison fort simple: la bibliographie qui devrait le contenir étant encore à faire.

Ce fut en septembre 1961, durant le Congrès international de la Ligue organisé cette année à Paris, que l'Assemblée Générale eut a examiner une proposition introduite par le »Nederlandsche Vereeniging van Antiquaren«. Cette proposition concernait la fondation d'un Prix annuel ou triennal, d'un montant de $ 750.00 destiné à encourager et à perfectionner la recherche bibliographique ou d'histoire du livre. Cette proposition fut acceptée avec enthousiasme, et, le Comite de la Ligue fut charge de l'organiser le plus rapidement possible et d'en fixer les règlements et statuts.

Je venais d'ètre élu à la Présidence, succédant au regrette Richard Wormser. La Ligue connaissait à cette époque de nombreuses difficultés et ce n'était certe pas le travail qui manquait aux membres de ce Comité. Un Comité restreint se réunissait à peu près tous les deux mois et de cette facon le travail pouvait avancer. Pour ce qui concernait ce travail supplémentaire: «Prix de Bibliographie», tout était à construire, nous avions à organiser une nouvelle activité de la Ligue.

Fort heureusement, ayant dans ma jeunesse organisé un Prix Littéraire annuel destiné à l'encouragement de la littérature de langue francaise parmi les écrivains originaires du Zaire (à cette époque Congo Belge), j'avais une certaine expérience de ces questions et la possibilité d'éviter quelques erreurs et de nombreux malentendus.

Aussi, après la reunion générale du Comité de la Ligue tenue à Florence en mai 1962, notre projet de règlement de ce qui serait un prix triennal était prêt, l'organisation en avait été etudiée  à fond ainsi que la composition d'un Jury. Il nout fallait en effet un Jury dont la capacité des membres fut universellement reconnue de facon à ne pouvoir prêter le flanc à aucune critique dans les décisions qu'il aurait à prendre.

Je présentais donc notre projet à l'Assemblée générale de la Ligue, lors du Congres international de Bâle, en septembre 1962, et celui-ci fut adopte à l'unanimité.

Dans les mois qui suivirent, une publicité mondiale fut donnée à notre organisation; chaque Association membre de la Ligue, annoncant le Prix Triennal dans son propre pays à toutes les Bibliothèques, Institutions, Comités de recherches bibliographiques, maisons d'editions etc.

Entretemps le Jury avait été composé et se présentait comme suit:

Prof. Dr. de la Fontaine-Verwey. Universiteitsbiblioteek, Amsterdam

Mr. Howard Nixon. British Museum, London

Mr. Pierre Lelièvre, Inspecteur général des bibliothèques de France. Paris

Mr. A. Frauendorfer, Libraire, membre délégué du l'unanimité

Comité de la Ligue.

Mr. Georges A. Deny. Président de la Ligue, et Président du Jury

Puis les années passèrent, les hommes aussi; et, dans ce Jury qui toujours travaillait avec la même ardeur, Monsieur Pierre Lelièvre, promu recteur de l'Université de Dakar, fut remplace par le Dr. Kurt Köster, Generaldirektor de la Deutsche Bibliothek, Frankfurt. Puis Mr. Howard Nixon, après 9 années de collaboration demanda à être remplacé, et le fut par Mr. R. J. Roberts, actuellement Keeper of Printed Books, Bodleian Library, Oxford, et Secrétaire de la Bibliographical Society.

Parmi les délégués du Comité de la Ligue au Jury, nous retrouverons Messieurs Antoine Grandmaison, Dudley Massey, Fernand de Nobele, Dr. Frieder Kocher-Benzing, Stanley Crowe, qui se succédèrent selon le règlement.

Des oeuvres bibliographiques de tout premier plan furent primées; certaines étaient l'oeuvre d'une vie, le fruit du travail de recherches de vingt ou trente années. Ce fut un honneur et un privilège pour la Ligue Internationale de pouvoir concourir à leur publicité dans le monde de la recherche du livre.

Voici la liste des oeuvres primées au cours de ces 15 années:

Bibliographie des impressions espagnoles des Pays-Bas meridionaux, par Mr. Jean Peeters-Fontainas (Belgique). Edit: B. De Graaf, Nieuwkoop, 1965. 2 vol in-4°.

The fifteen-century printing types of the low countries, par Wytze & Lotte Hellinga. (Holland). Amsterdam, Hertzberger, 1966. 2 vol. in-folio.

Atlantes Neerlandici, par le Dr. Jr. C. Koeman (Holland). Amsterdam, Theatrum Orbis Terrarum, 1967-1970. 5 vo. in-folio.

Die zoologische Buchillustration. Ihre Bibliographie und Geschichte, par le Dr. Claus Nissen (Deutschland). Stuttgart, Hiersemann, 1969/1970 2 vol. in-4°.

Benjamin Franklin's Philadelphia printing,1728-1786. A descriptive bibliography, by William C. Miller (America). Philadelphia, The American Philosophical Society, 1974, in-4°.

Nous sommes particulièrement heureux de pouvoir féliciter ici William C. Miller, qui a consacré sa vie à ce travail de recherche et qui l'a mené à bien en nous présentant cette bibliographie d'une exactitude scrupuleuse et d'une parfaite clarté permettant la recherche des détails tant historiques que techniques dans l'impression des oeuvres décrites.

En ce cinquième Prix Triennal, d'autres oeuvres de grande valeur étaient présentées et nous pouvons assurer William C. Miller, que comme pour ses prédécesseurs depuis la fondation du Prix, le travail du Jury se révéla difficile mais se termina, selon la coutume, par un vote à l'unanimite.

Puisse ce Prix Triennal se perpétuer longtemps encore, nous apportant ces nouvelles bibliographies dont nous avons tant besoin, et nous permettant de faire connaître au monde de nouvelles générations de chercheurs.

The article was published in Aus dem Antiquariat 9, 1977, and is presented here by permission of the editor.

Top