Share with :

  • Facebook
  • Twitter
  • Digg
  • Digg

Edgar Franco

An Obituary


Par Anton Gerits

Le 24 avril 1999, Edgar Franco, membre d'honneur de la LILA, est décédé à Utrecht aux Pays-Bas.

Edgar naquit en 1915 à Smyrne (aujourd'hui Izmir en Turquie). Après la prise d'Izmir par Mustafa Kemal en 1922, la famille Franco émigra en France. En 1931 Edgar partit à Londres suivre des études universitaires, mais revint en 1933 en France où, dès l'âge de dix-huit ans, il commença le négoce des livres. Il ouvrit une petite librairie rue d'Assas à Paris en 1936.

Les Franco étant d'origine judéo-hispano-portugaise, ils eurent la sagesse de quitter la France avant l'invasion allemande et se réfugièrent au Royaume-Uni. Edgar travailla alors chez Foyle's, mais ayant un passeport Anglais, il dût rallier l'armée britannique. Il servit à Madras, Bombay et Singapour.

Après la guerre, il fonda une entreprise de vente par correspondance. Peu après le décès de sa première femme, Edgar eut la chance de rencontrer Nel Schinkel, qui travaillait à l'époque chez J. L Beijers à Utrecht. Elle suivit Edgar à Londres où ils se marièrent et démarrèrent un commerce de vente par correspondance à Park Street. Mais en 1963, L. Gumbert, propriétaire de J. L. Beijers, proposa à Edgar Franco une association. Edgar et Nel déménagèrent pour la maison et la librairie de livres anciens de J. L. Beijers.

Parlant couramment le Français et l'Anglais, Edgar servit d'interprète lors des réunions des Présidents de la LILA et des congrès pendant plusieurs années. Il aida grandement, au sein de l'Association néerlandaise, à préparer les rencontres internationales.

Edgar était un perfectionniste. Pendant de longues années, il avait noté toutes sortes d'erreurs et d'omissions qu'il avait trouvées dans le Dictionnaire à l'usage de la librairie ancienne publié en 8 langues par Menno Hertzberger. En 1994 il décida d'éditer un tout nouveau dictionnaire des termes français, anglais, allemands et italiens qui fut publié par la LILA.

Edgar adorait raconter des anecdotes du passé, et chaque fois que l'on relatait un incident du métier, il se souvenait d'un incident similaire survenu il y a longtemps. Il s'intéressa de manière continue aux activités de l'Association néerlandaise, étant toujours prêt à prodiguer ses bons conseils, et se réjouissant des succès de ses confrères. Nous venons de perdre un ami très cher, un professionnel très compétent, et un libraire de stature internationale.


Top