Bibliothèque LILA - Le meilleur site pour les livres rares

  • [+] En savoir plus Le prix de Bibliographie du SLAM 2012 a été attribué à « L'Imitation de Jésus-Christ (1470-1800) » 


    Le prix de Bibliographie du SLAM 2012 a été attribué à « L'Imitation de Jésus-Christ (1470-1800) »
    Publié depuis le 25 avril 2012

    Le prix de Bibliographie du SLAM pour l'année 2012 a été attribué à : L'Imitation de Jésus-Christ (1470-1800). Sous la direction de Martine Delaveau et Yann Sordet. Etudes et catalogue collectif des fonds conservés à la bibliothèque Sainte-Geneviève, à la Bibliothèque Nationale de France, à la Bibliothèque Mazarine et à la Bibliothèque de la Sorbonne. Coédition BnF/ Bibliothèque Mazarine / Bibliothèque Sainte-Geneviève, 2011.

  • [+] En savoir plus Entretien avec Alain Marchiset : "l'expertise face à internet" 


    Entretien avec Alain Marchiset : "l'expertise face à internet"
    Publié depuis le 17 févr. 2012

    M. Marchiset, vous êtes Président d'honneur du SLAM, et vous avez été en charge des questions Internet pour le SLAM et la LILA depuis bien des années. Quels fonctions attribuez-vous aujourd’hui à l'Internet dans ce cadre particulier ? Et quels sont les objectifs du SLAM et de la LILA sur l'Internet ?

  • [+] En savoir plus Le méta-moteur de recherche de la LILA - Un interview avec Jim Hinck 


    Le méta-moteur de recherche de la LILA - Un interview avec Jim Hinck
    Publié depuis le 21 nov. 2011

    En voilà une question ! Je pourrai sans doute remplir toutes les pages de la Lettre d’information avec ma réponse. Mais je ne le ferai pas. Par contre, je peux résumer ma pensée en deux mots : sites personnels. Comme nous le savons, un des impacts les plus négatifs de l’internet sur la librairie ancienne a été de supprimer le contact direct entre le libraire et le collectionneur et de le remplacer par des transactions contrôlées par des tiers. En ce faisant, nous perdons nos identités et l’opportunité de communiquer avec nos clients. La solution sera de permettre à chacun d’entre nous d’avoir son propre site avec lequel nos clients pourront s’identifier et où ils auront envie de revenir. Il y a déjà quelques libraires qui ont tenté l’aventure. C’est là, je crois, la direction du futur.

  • [+] En savoir plus « La nature m’émeut parce que je n’ai pas peur d’avoir l’air bête lorsque je la regarde » reconnaît Jules Renard 


    « La nature m’émeut parce que je n’ai pas peur d’avoir l’air bête lorsque je la regarde » reconnaît Jules Renard
    Publié depuis le 14 oct. 2011

    Toulouse-Lautrec, Vallotton, Bonnard sont aux cimaises des plus grands musées, accrochés non loin les uns des autres pour cause de génie et de contemporanéité. Ils partagent l’autre point commun d’avoir fait desHistoires. Entendons-nous bien, il ne sera pas fait ici état de chamailleries ni de pinaillages mais de l’illustration des Histoires naturelles de Jules Renard. De grands artistes du livre se plièrent aussi à l’exercice avec la même réussite, au nombre desquels André Collot et Benjamin Rabier.

  • [+] En savoir plus Une aquarelle originale de Robida, cerise sur les contes drolatiques de Balzac 


    Une aquarelle originale de Robida, cerise sur les contes drolatiques de Balzac
    Publié depuis le 26 sept. 2011

    Balzac se prit un bide sidéral avec sesContes drolatiques qui, c’est le moins qu’on puisse dire, ne firent pas rigoler ses contemporains. Pourtant il avait mis le paquet dans cette entreprise qui dans son esprit, aurait du comporter dix dixains de dix contes - un décaméron en quelque sorte - mais qui se solda par la seule parution de trois dixains en 1832, 1833 et 1837. Il avait présenté son projet par une charmante formule adressée en 1834 à la non moins charmante mais potelée madame Hanska : « Sur les bases de ce palais [que sera la Comédie humaine], moi  enfant et rieur, j'aurai tracé l'immense arabesque des Cents Contes drolatiques ».

  • [+] En savoir plus Amor vincit omnia – Femmes voyageuses II 


    Amor vincit omnia – Femmes voyageuses II
    Publié depuis le 21 sept. 2011

    Joséphine Diebitsch-Peary (1863-1955) était la fille de Hermann Diebisch, une linguiste allemand travaillant au Smithsonian, et de sa femme Magdalena. En 1888 elle épousa Robert Peary, qui commençait tout juste à se faire un nom en tant qu’explorateur polaire. En juin 1891, elle accompagna son mari et le petit équipage du Kite jusqu’au nord du Groenland. Ils passèrent l’hiver dans la baie de McCormick, à mi-chemin entre le cercle polaire et le pôle nord. Son expérience fut relatée dans « My Arctic Journal». En quittant le Groenland, elle conclut son texte en se demandant si le peuple pauvre et ignorant tirait bénéfice de ses rapports avec les Américains ou s’ils avaient soudainement réalisé leurs conditions précaires ! Lorsque le livre parut, Joséphine était à nouveau dans le Grand Nord avec son mari, où elle donna naissance à Marie Ahnighito Peary, affectueusement prénommée bébé des neiges par la presse. Elle raconta la naissance de sa fille dans le livre également intitulé Le bébé des neiges paru en 1901. C’est en 1900 qu’elle embarqua à bord du Windward pour retrouver son mari à Fort Conger. Le bateau fut abîmé par un iceberg, et Joséphine, Marie et tout l’équipage passèrent l’hiver au Groenland, à 450 kilomètres au sud du campement de Robert. Pendant cet hiver, Josephine fit la connaissance de Allakasingwah, l’amante Inuit enceinte de son mari ; elle n’en voulut pas à son mari malgré la peine sans doute ressentie. Il mourut en 1920 et Josephine lui survécut une trentaine d’années, défendant ardemment la mémoire de son mari en tant que premier vainqueur du Pôle Nord.

  • [+] En savoir plus Amor vincit omnia – Femmes voyageuses 


    Amor vincit omnia – Femmes voyageuses
    Publié depuis le 30 août 2011

    On a beaucoup écrit au sujet des femmes voyageuses. Plusieurs grands noms viennent à l’esprit: Alexandra David-Neel, Ida Pfeiffer, Isabella Bird, ou Emma Roberts, pour n’en nommer que quelques unes. On en sait beaucoup moins sur les femmes qui ont accompagné leur mari ou leur amant, voire qui les ont rencontrés durant leurs voyages.  La plupart ont été à peine mentionnées dans leurs écrits de leur compagnon. D’autres ont publié des ouvrages souvent plus intéressants que ceux écrits par leur mari, car racontant les faits sous un angle tout à fait différent.

  • [+] En savoir plus Le prix de Bibliographie du SLAM 2011 


    Le prix de Bibliographie du SLAM 2011
    Publié depuis le 05 mai 2011

    Le prix de Bibliographie du SLAM 2011: Henri VIGNES – Bibliographie des Éditions de Minuit. Du Silence de la mer à L’Anti-Œdipe (20 février 1942 – 18 février 1972). Une co-édition Librairie Henri Vignes – Éditions des Cendres. Paris, 2010.

  • [+] En savoir plus Hommage à J. Ch. Brunet 


    Hommage à J. Ch. Brunet
    Publié depuis le 28 avril 2011

    En cette fin du 20e siècle, alors que bientôt les frontières vont disparaître et que se prépare l’Europe de 1993 il est peut-être intéressant de faire remarquer que depuis très longtemps, on peut dire depuis des siècles, il existe une catégorie de personnes qui ne tenait aucun compte des frontières. Ces Européens d’avant-garde, ou plutôt ces mondialistes, sont les gens qui commercent avec les livres : les bibliophiles, les bibliopoles et les bibliographes.

  • [+] En savoir plus A la mémoire de Menno Hertzberger (1897 - 1982) 


    A la mémoire de Menno Hertzberger (1897 - 1982)
    Publié depuis le 05 avril 2011

    Pour Menno Hertzberger l'addition du mot «lnternationaab au nom de son entreprise n'était pas qu'un simple embelissement: depuis le tout début, son affaire fut orientée internationalement et s'adressa à un vaste public de collectionneurs de livres, de bibliothécaires et de confrères-libraires. Dès 1921, Menno fit sa première vente aux enchères et fut bientôt également reconnu comme un important organisateur de ventes publiques.